Au milieu de l’été 2017, j’ai décidé de partir à l’aventure pour aller rejoindre mon ami Tommy en Pennsylvanie le temps d’un weekend. Pour ceux qui lisent mon blogue depuis longtemps, vous savez sans doute que mon ami Tommy qui était mon partenaire de rando habituel à l’époque m’avait abandonné cet été là pour aller marcher l’Appalachian Trail.

J’ai donc rejoint mon ami à Duncannon en Pennsylvanie vers la fin du mois de juillet. Il marchait maintenant depuis 3 mois. Il était beaucoup plus maigre qu’avant son départ. Il devait avoir perdu 20lbs et il n’avait déjà pas de poids à perdre avant de partir en mai.

J’avais apporté avec moi tous les ingrédients pour lui cuisiner une bonne poutine maison sur le sentier. Il m’a présenté quelques-uns de ses amis randonneurs et m’a raconté plusieurs histoires de sentier vraiment intéressantes autour d’une bonne bière.

 

 

En tant que physiothérapeute je me devais de le questionner sur les blessures ou douleurs qu’il ressentait à force de marcher jour après jour. C’est ce que je fis. Tommy, me raconta que depuis quelques semaines il avait le côté externe de sa jambe droite engourdie en permanence. Il se demandait si le problème était grave et quel en était la cause. Sa jambe bien qu’engourdie en permanence ne manquait aucunement de force et ne l’empêchait pas de marcher en moyenne 36km par jour.

À force de lui parler et de le questionner j’ai fait le lien que son engourdissement était causé par une névralgie de son nerf cutané latéral de la jambe. Tout un nom pour un nerf! Ce  nerf qui tire son origine de la région lombaire alimente le côté  externe de la cuisse. À un certain point sur son parcours il passe sois derrière ou dans le ligament inguinal . Ce ligament est devant la hanche et est plutôt superficiel. C’est à ce moment précis qu’il est susceptible d’être compressé.

nerf cutané latéral cuisse

Qu’est ce qui peut compresser ce ligament?

La  plupart des gens qui se présentent en clinique avec ces symptômes sont des individus qui ont l’habitude de porter de grosses ceintures bien serrées et des femmes qui portent souvent des leggings très serrés.

Est-ce que cette névralgie est dangereuse?

Pas vraiment, car ce nerf a pour fonction fournir seulement de l’information sensitive (ce nerf donne de la sensation seuleument) à votre cerveau. Cela signifie qu’il ne sert pas à faire contracter aucun muscle. C’est pour cette raison que Tommy pouvait toujours marcher. Le danger est de se blesser au côté externe de la cuisse et de ne pas le sentir à cause de l’engourdissement.

Quel est le plan de traitement?

Si vous croyez avoir ce problème il vaut mieux intervenir le plus rapidement possible. Plus la névralgie persiste, plus le nerf sera endommagé et plus la guérison sera lente. Un nerf en guérison repousse à une vitesse d’environ 1mm par jour (plutôt lent!).

La solution la plus efficace est d’éliminer la source de compression afin de laisser le nerf guérir et aussi de changer ses habitudes pour ne plus compresser le nerf. Dans le cas de Tommy, sa névralgie était causée par la sangle abdominale de son sac à dos qu’il portait trop serré jour après jour. Selon moi, il devait serrer sa sangle au maximum, car son sac à dos était trop lourd. Son engourdissement à la jambe droite a complètement disparu au bout de quelques semaines de repos après qu’il eut quitté le sentier. Le problème n’est jamais revenu par la suite.

La morale de cette histoire…

Ne faites pas comme Tommy! Essayez de garder votre sac à dos léger. Comme ça vous n’aurez-pas besoin de trop serrer votre sangle abdominale pour vous aider à supporter plus de poids sur vos hanches. Sans oublier, vous n’aurez-pas la cuisse engourdie!

 

Robin

Vous êtes blessés et tenus à l’écart des sentiers?

Pin It on Pinterest

Share This